13 04, 2024

PARCE QUE JE CROIS EN LA VIE ÉTERNELLE, EN MES NOSTALGIES JE M’EMBRASE DE LA RENCONTRE DÉFINITIVE AVEC MON BIEN-AIMÉ

Oh ! Éternité infiniment sainte, dont l’âme toute petite et assoiffée de justice et de vérité se rassasiera, face à face avec les divines Pupilles, dans la contemplation de ta Face divine !… Oh ! Éternité, Éternité !… tu es la délectable aspiration de mon âme exilée, le besoin impérieux de tout mon être anéanti en ce lieu de mensonge, d’incompréhension, de douleur et d’épreuve… Tu es, ô Éternité bien-aimée ! le besoin, à satiété, de mon âme amoureuse et captivée par la beauté de ton visage…

10 04, 2024

L’AMOUR PUR DANS LE CIEL

Dieu fait que l’âme soit Lui par transformation de telle manière qu’elle elle aussi est la joie de tous les Bienheureux. Et comme chacun d’eux participe de Dieu et jouit de Lui, puisque Dieu est tout en tous, au Ciel il n’y a qu’un seul cri : jouir de Dieu, se réjouir qu’Il se soit si heureux en Lui-même, et qu’Il se soit si heureux de rendre heureux tous les Bienheureux.

8 04, 2024

LE GRAND MYSTÈRE DE L’INCARNATION

Oh ! nature humaine de Jésus !… Le Verbe de la Vie s’est uni à toi si intimement et si étroitement, comme toi tu t’es unie au Verbe de la Vie dans un accord pour ainsi dire infini, que ses plus imperceptibles vibrations retentissent en toi ; ta vie ne peut être que celle du Dieu Très-Haut Lui-même, puisqu’avec Dieu tu t’es unie hypostatiquement en la personne du Verbe.

30 03, 2024

QUE L’HOMME SOIT LE BIENVENU DANS LE SEIN DU PÈRE !

« Quel Samedi Saint, quel triomphe glorieux ! où l’âme du Fils Unique de Dieu, qui est en même temps le Fils de l’Homme, ouvre par le fruit de sa Rédemption les Portes somptueuses de l’Éternité, fermées depuis le temps du Paradis terrestre à cause du péché commis en rébellion par nos Premiers Pères. Alors se lèvent les anciens frontons au passage impétueux de l’irrésistible pouvoir de l’âme du Fils Unique de Dieu, immolé, en triomphe de gloire »

21 03, 2024

Semaine Sainte

« Je veux que tu vives cette Semaine Sainte non pas dans le souvenir mais dans la réalité ! » ; je ne veux pas que tu vives comme quelqu’un qui se souvient que Jésus était avec nous, je veux ceci : tu dois accueillir cette Semaine Sainte – la Semaine Sainte du Christ, la Semaine de la passion du Christ, la Semaine de la mort, de la crucifixion !... –, tu dois accueillir ce temps et tu dois le vivre maintenant, dans ton temps, et tu dois te tenir au pied de la croix, et tu dois vivre avec le Christ, et tu dois mourir avec le Christ, et tu dois ressusciter avec le Christ, et tu dois souffrir avec le Christ, et tu dois être brisé et immolé avec le Christ, et ton esprit doit être grand ouvert pour recevoir son testament d’amour, pour recevoir son don infini, pour recevoir toute cette démonstration d’Amour infini envers toi !... »

15 03, 2024

JÉSUS

Quelle richesse Jésus recèle en Lui !… On dirait que l’esprit se brise devant la perfection de sa nature créée, qui a été capable de vivre, avec une intensité si transcendante et en un même instant, à la fois toute la joie que Lui procurait la communication familiale qu’Il vivait avec les Personnes divines, et la douleur du manque d’amour des hommes, qu’Il représentait devant Dieu.

10 02, 2024

PROFIL SPIRITUEL ET HUMAIN DE LA FONDATRICE DE L’ŒUVRE DE L’ÉGLISE

Un feu qui embrase les entrailles de l’âme, une force irrésistible contre laquelle elle ne peut lutter, pousse Mère Trinidad à dire que : Qu’« Il est urgent de présenter le véritable visage de l’Église, méconnue de la plupart de ses enfants » ; qu’« il faut raviver et ranimer le dogme » ; qu’« il est nécessaire de s’emparer de Théologie et de la donner avec amour à tous les enfants de Dieu » ; que « le sein du Père est ouvert attendant d’être rempli, pouvant accueillir tous ses enfants » ; qu’« il faut faire une révolution chrétienne au sein de l’Église… »

18 01, 2024

PROMESSE ACCOMPLIE DE DIEU À L’HOMME DANS LA NOUVELLE JERUSALEM CÉLESTE

Nous voyons que la Fille de Sion est jetée à terre, comme le Christ à Gethsémani, mais elle n’a pas échoué pour autant et elle ne s’est pas effondrée, non ! Le Père la soutient avec le pouvoir de son bras, parce que sa Tête royale est son Fils bien-aimé en qui Il a mis tout son amour.

Go to Top