Qui est Mère Trinidad?

Madre Trinidad de la Santa Madre Iglesia est la fondatrice et la présidente de L’Œuvre de l’Église.

Consacrée à Dieu dès sa prime jeunesse, lors de longs moments de prière silencieuse, Dieu l’a introduite dans sa vie intime, lui faisant vivre, dans une profonde sagesse et un profond amour, tous les mystères de notre foi. C’est ainsi qu’Il l’a établie témoin chargé de la mission particulière de chanter la beauté et la grandeur de l’Église, et l’aider à se présenter aux yeux de tous telle qu’elle est.

Mère Trinidad vit actuellement à Rome, près du siège de Saint Pierre, en sa mission d’aider le Pape et les Évêques avec tout ce que Dieu a mis en son âme, et avec l’offrande de sa vie, et en portant sa propre croix.

En savoir plus >

« Va et dis-le, ceci est pour tous !… »

Qu’est-ce que L’Œuvre de l’Église ?

L’Œuvre de l’Église est une institution de droit pontifical fondée par Madre Trinidad de la Santa Madre Iglesia.

Elle est composée de trois branches de vie consacrée : sacerdotale, laïque masculine et laïque féminine, qui forment le corps central de L’Œuvre ; ainsi que d’autres groupes qui couvrent tous les états et vocations au sein de l’Église : Évêques, prêtres, personnes consacrées, mariées, célibataires, consacrées à Dieu de manière privée, jeunes et enfants. Tous avec la même mission qui est de vivre profondément leur être d’Église dans une vie simple, toujours aux côtés du Pape et des Évêques, pour les aider par leur vie et leur parole à faire l’œuvre que le Christ leur a confiée.

À travers les centres d’apostolat, et par leur travail dans les paroisses qui leur ont été confiées, ils cherchent à amener tous les hommes à la connaissance vivante et délectable de Dieu et de ses mystères, essayant de manifester avec leur vie et leur parole, la lumière que le Seigneur a mise en l’âme de Mère Trinidad pour aider l’Église.

En savoir plus >

Théologie vivante pour tous

« Il faut mettre la théologie à la portée de tous les enfants de Dieu, et la leur donner ravivée dans l’amour pour qu’ils vivent en intimité avec la Famille Divine »

Dernières publications

507, 2021

QUE L’HOMME SOIT LE BIENVENU DANS LE SEIN DU PÈRE !

virgen

« Quel Samedi Saint, quel triomphe glorieux ! où l’âme du Fils Unique de Dieu, qui est en même temps le Fils de l’Homme, ouvre par le fruit de sa Rédemption les Portes somptueuses de l’Éternité, fermées depuis le temps du Paradis terrestre à cause du péché commis en rébellion par nos Premiers Pères. Alors se lèvent les anciens frontons au passage impétueux de l’irrésistible pouvoir de l’âme du Fils Unique de Dieu, immolé, en triomphe de gloire »

507, 2021

TOUTE LA VIE DU CHRIST EST UN MYSTÈRE SANS CONSOLATION

virgen

L’âme incomprise ne peut pas être consolée. Ton âme, ô mon Christ ! mystère et merveille du divin Amour, parce qu’elle est âme du Verbe, a une capacité incompréhensible pour nous, d’amour et de douleur, que, sur la terre, on a jamais pu et qu’on ne pourra jamais saisir en totalité. Et comme l’âme est consolée dans la mesure où elle est comprise, cette partie de l’âme du Christ que nous n’avons pas comprise n’a pas reçu de consolation ; et parce que sa capacité dépasse presque infiniment la nôtre, cette partie mystérieuse, profonde et transcendante, que jamais nous ne pourrons atteindre, n’est pas consolée, c’est pourquoi : « j’espérais des consolateurs, je n’en ai pas trouvé… »

507, 2021

PROFIL SPIRITUEL ET HUMAIN DE LA FONDATRICE DE L’ŒUVRE DE L’ÉGLISE

virgen

Mère Trinidad est comme l’écho palpitant de ces paroles de Jésus :

« Je te loue, ô Père, Seigneur du ciel et de la terre, parce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et que tu les as révélées aux petits enfants. » C’est comme si le Seigneur à travers elle, voulait dire aujourd’hui au prêtre, aux âmes consacrées, au paysan dans son champ, à la femme de ménage, au jeune qui débute dans la vie ou à l’homme perdu au milieu de l’agitation des grandes villes : « Regarde, tout mon amour infini est pour toi. Je suis mort sur une croix pour te faire Dieu par participation ; et en mon Église, j’ai laissé d’insondables trésors pour te combler du bonheur que tu recherches et que tu ne trouves pas. Je mets en tes mains la profondeur, l’étendue de tout le mystère de ma vie. »

Go to Top